Accueil

Semaine Sainte

5 avril 2020
Mercredi 8/04 Isabelle

 « Le Fils de l’homme s’en va, comme il est écrit ; mais malheureux celui par qui il est livré ! » Évangile du jour (Mt 26, 14-25)

“Puisque tu as voulu que ton Fils fût crucifié pour nous afin de nous arracher au pouvoir de Satan, fais que nous puissions recevoir la grâce de la résurrection.” (prière d’ouverture de la messe)

L’évangile de ce jour commence par les deux attitudes qui pourraient parfois être les miennes. Deux disponibilités, c’est vrai, mais pas pour suivre le même but.

Que voulez-vous me donner ?

Tout est pour lui, ce Judas. Son imagination va rechercher le lieu et le moment de livrer celui qui l’a aimé, cet apôtre choisi.

Et moi, sans être Judas, ne m’arrive-t-il pas, Seigneur, de poser plus ou moins directement la même question. “En réponse à ma prière, que puis-je espérer de toi ? “. Non, non je ne trahirai pas. Non, non je ne veux pas être Judas. Mais tout de même mes intentions se tournent vers moi d’abord.

Et si un jour je succombe gravement, arrache-moi au pouvoir de Satan. Je te le demande d’avance afin d’avoir un cœur et une volonté disponibles pour recevoir la grâce de la résurrection.

Où veux-tu que nous fassions les préparatifs ?

Ils font ce que Jésus leur a demandé et comme il voulait. Ils se sentent chez eux chez cet ami de Jésus qui va les accueillir pour la dernière Pâque.

Leur attitude est toute d’humilité sur eux-mêmes. Seraient-ils capables de le livrer ? Serais-je capable de livrer Jésus ?

Sans aller jusque-là, bien sûr, je suis parfois comme Thomas: ” Allons-y et mourrons avec lui !”. Il est parti discrètement du Jardin des Oliviers, sans que les gardes s’intéressent à lui. Jésus était livré.

Je suis parfois comme Pierre :” Je donnerai ma vie pour toi !” .Il est parti celui qui devait affermir la foi de ses frères. Il a tout de même livré son Maître au mensonge de son reniement, temporaire bien sûr. Mais tout de même un reniement.

Je suis prêt à tout Seigneur. Si tu vois que je suis en train de flancher, viens me disposer à recevoir la grâce de la résurrection.

Chant: Je vous aime ô mon Dieu :https://youtu.be/kqIvtMoDK


Mardi 07/04 Père Samuel
Aujourd’hui mardi saint, la liturgie (https://www.aelf.org) évoque la trahison de Judas et le reniement de Pierre, qui se prolongent dans nos vies. Je vous partage ces quelques mots de l’homelie du pape François pour les Rameaux dimanche, qui peuvent nous aider à remettre au Christ nos faiblesses :

Jésus a subi la trahison du disciplequi l’a vendu et du disciple qui l’a renié. Il a été trahi par les gens qui l’acclamaient et qui ensuite ont crié : « Qu’il soit crucifié ! » (Mt 27, 22). Il a été trahi par l’institution religieuse qui l’a condamné injustement et par l’institution politique qui s’est lavé les mains. Pensons aux petites et aux grandes trahisons que nous avons subies dans la vie. C’est terrible quand on découvre que la confiance bien placée a été trompée. Naît au fond du cœur une déception telle que la vie semble ne plus avoir de sens. Cela arrive parce que nous sommes nés pour être aimés et pour aimer, et la chose la plus douloureuse c’est d’être trahi par celui qui a promis de nous être loyal et proche. Nous ne pouvons pas non plus imaginer comme cela a été douloureux pour Dieu, qui est amour.

Regardons-nous à l’intérieur. Si nous sommes sincères avec nous-mêmes, nous verrons nos infidélités. Que de fausseté, d’hypocrisies et de duplicités ! Que de bonnes intentions trahies ! Que de promesses non tenues ! Que de résolutions laissées s’évanouir ! Le Seigneur connaît notre cœur mieux que nous, il sait combien nous sommes faibles et inconstants, combien de fois nous tombons, que de mal nous avons à nous relever et combien il est difficile de guérir certaines blessures. Et qu’a- t-il fait pour venir à notre rencontre, pour nous servir ? Ce qu’il avait dit par le prophète : « Moi je les guérirai de leurs infidélités, je les aimerai d’un amour gratuit » (Os 14, 5). Il nous a guéris en prenant sur lui nos infidélités, en enlevant nos trahisons. De sorte que, au lieu de nous décourager par peur de ne pas y arriver, nous pouvons lever notre regard vers le Crucifié, recevoir son embrassade et dire : “ Voilà, mon infidélité est là, tu l’as prise, toi, Jésus. Tu m’ouvres les bras, tu me sers par ton amour, tu continues à me soutenir…Alors j’avance !


Lundi 06/04 Cécile
Nous sommes invités cette semaine à nous préparer à recevoir le don ultime du Christ pour nous.
Le parfum le plus délicat que nous pouvons offrir au Seigneur en retour est celui de notre action de grâce pour ce don de sa vie pour nous.Donne nous Seigneur de savoir t’offrir le peu que nous avons mais de te le donner son réserve…L’évangile du jour nous invite à méditer le geste de Marie de Béthanie, sœur de Lazare.
Au cours d’un repas, elle verse abondamment sur les pieds de Jésus un parfum précieux.
Ce parfum est un don inestimable qui manifeste le grand respect et la haute de considération de cette femme pour Jésus.
Cette reconnaissance, cet acte de foi est communiqué à tous par l’odeur du parfum envahissant la maison.
Evangile (Jn 12, 1-11).

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite »

5ème semaine du Carême

2 avril 2020
Samedi 04/04 Père Samuel Samuel
Bonjour à tous, ce matin nous écoutons Alain nous parler de l’initiative du “service de l’Evangile pour les malades” à l’occasion des Rameaux :

 

Et nous prions plus particulièrement pour les malades et les personnes âgées qui souffrent de la solitude:

Dieu, toujours présent, tu connais la solitude de nombreuses personnes en ce temps de confinement : personnes âgées privées de visite, personnes isolées, malades, détenus. Cette solitude est source de souffrance et d’angoisse.

Dieu notre Père, donne aux personnes isolées par la maladie ou les mesures sanitaires, la joie de percevoir un signe de sa présence et un témoignage de fraternité. Soutiens les par la prière et la présence maternelle de Marie à leur côté.

Je vous salue Marie…


Lire la suite »

4ème semaine du Carême

27 mars 2020
Samedi 28/03 Isabelle 
Bonjour,
Dans ce temps de confinement que nous n’avons pas choisi, je vous propose de nous tourner vers Saint François d’Assise.
Saint François  a suivi un chemin de conversion qui l’a conduit à abandonner progressivement un style de vie qui lui semblait superficiel et vide. Il a mis la création au centre  de sa vie, pour mettre en valeur la nature comme un don merveilleux, fait par Dieu au genre humain.
Ce moment que nous vivons peut être l’occasion de nous recentrer sur la vie qui renaît au printemps et de nous en émerveiller tout particulièrement : les fleurs dans les jardins, les bourgeons dans les arbres, l’herbe
le soleil, le ciel bleu, le chant des oiseaux…..La nature nous aide à traverser cette épreuve en nous accompagnant de sa beauté, de sa force, de sa splendeur et en  nous révélant la  puissance de Dieu qui veut pour nous la Vie.Seigneur nous te rendons grâce.Prière du Matin de Saint François d’Assise :
« Seigneur, dans le silence de ce jour naissant, je viens vous demander la paix, la sagesse et la force.
Je veux regarder aujourd’hui le monde avec des yeux  remplis d’amour ; être patient, compréhensif, doux et sage ; voir vos enfants au-delà des apparences, comme vous les voyez vous-même, et ainsi, ne voir que le bien en chacun.
Fermez mes oreilles à toute calomnie, gardez ma langue de toute malveillance et que seules les pensées qui bénissent demeurent en mon esprit.
Que je sois si bienveillant et si joyeux que tous ceux qui m’approchent sentent votre puissance et votre présence. Revêtez-moi de votre beauté , Seigneur, et qu’au long du jour je vous révèle.
Ainsi soit-il. »

Saint François d’Assise (1182-1226)https://youtu.be/r8gFhk8tG3A

Vendredi 27/3  Samuel Berry
“Car moi, je connais les projets que je forme à votre sujet – oracle du Seigneur –, projets de paix et non de malheur, pour vous donner un avenir et une espérance” (Jr 29, 11).
Dans l’histoire du peuple d’Israël, l’exil à Babylone fut une terrible catastrophe : il s’est retrouvé loin de sa terre, privé de temple et de culte. Mais c’est en exil que le peuple de Dieu a reçu par ses prophètes les plus belles paroles de consolation de la part de Dieu. Ainsi le prophète Jérémie écrit aux déportés :
“Car moi, je connais les projets que je forme à votre sujet – oracle du Seigneur –, projets de paix et non de malheur, pour vous donner un avenir et une espérance” (Jr 29, 11).Chers amis, en ce temps de carême, nous voici entraînés dans un désert dont nous n’avions pas prévu les contraintes… Nous voici, d’une certaine manière, comme le peuple d’Israël en exil : privés de la communauté, de nos activités familières, sortant peu, comme en contexte hostile… C’est le moment d’accueillir d’une manière renouvelée la promesse de Dieu, qui nous donne un avenir et une espérance.
     Dans le confinement et la dispersion, ne cessons pas d’être une « Eglise en sortie », continuant sa mission dans la prière et l’amour fraternel! Cherchons à reconnaitre le projet de Dieu!
C’est ainsi qu’avec l’aide du Seigneur, notre exil se transformera en exode vers une vie et une liberté renouvelées : c’est la Pâques du Seigneur que nous célèbrerons bientôt avec ferveur, et en grande communion de foi.
 Bénédiction Urbi et Orbi exceptionnelle du 27 mars  en ce temps de pandémie   https://youtu.be/nNsRbGdwX-4
Ce soir à 18h, vous pouvez suivre en direct sur KTO la veillée de prière du pape place saint Pierre, pour les malades, les soignants et le monde, avec une bénédiction à la ville et au monde.

Lire la suite »

25 mars 19h30 : allumer une lumière pour l’Annonciation

25 mars 2020

A l’invitation des évêques de France,

Aujourd’hui, mercredi 25 mars, à 19h30 

Un peu partout en France, les cloches de toutes les églises sonneront pendant dix minutes, non pour appeler les fidèles à s’y rendre, mais pour manifester notre fraternité et notre espoir commun. 

Elles sonneront comme elles ont sonné aux grandes heures de notre histoire, la Libération par exemple. En réponse à ce signe d’espoir, nous invitons tous ceux qui le voudront à allumer des bougies à leur fenêtre. : espérance de la lumière qui brille dans les ténèbres !

(retrouver le message complet des évêques ici)

Quand les cloches sonneront, le 25 mars, à 19h30, que chaque disciple de Jésus, dans sa maison, ouvre sa Bible (ou son ordinateur) et lise, seul ou en famille, le récit de l’Annonciation, dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre 1, versets 26 à 38.

Et qu’au même moment chaque maison allume une ou plusieurs bougies, à sa fenêtre, pour dire son espérance et conforter celle de ses voisins. Ouvrir sa fenêtre, allumer une bougie est un geste de communion que nous voulons offrir à toute la nation pour qu’elle rende hommage aux défunts, victimes du Covid-19, et aussi à ceux qui donnent de l’espoir, soignants, autorités mais aussi famille, amis, voisins.Nous sommes aussi invités à prier en communion par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie en nous unissant au chapelet récité, à Lourdes, chaque jour à 15h30. Les intentions des 5 dizaines du chapelet sont disponibles en cliquant ici.

Père Samuel Berry
06 63 89 96 01

Suite aux journées Laudato Si des 7 et 8 mars

16 mars 2020

Suite aux journées Laudato Si des 7 et 8 mars, vous trouverez ci-après  les liens à  l’intervention de Fabian Moos et aux films qui ont été présentés:

1-  Présentation  de Fabian Moos”Intervention Conversion Ecologique-St-Leu-la-Forêt

2- Le lien pour le film sur la ferme de Songhaï:  http://www.songhai.org/index.php/fr/
les deux liens pour le film que nous avons vu:  https://www.youtube.com/watch?v=jpwhDI686VU  30 mn
et  le documentaire de KTO: https://www.ktotv.com/video/00239207/la-ferme-de-lespoir  50 mn

Coronavirus : des consignes renforcées

15 mars 2020

2002covid19

► TÉLÉCHARGER LE MESSAGE AU FORMAT PDF.

Le dimanche 15 mars 2020

Aux prêtres, diacres, consacré(e)s et tous les fidèles du diocèse de Pontoise

          Hier soir, le Premier Ministre a annoncé des mesures renforcées pour lutter contre le Covid-19.

Les services du Premier Ministre et du Ministre de l’Intérieur confirment que, dès aujourd’hui, dimanche 15 mars, aucune célébration publique ne pourra avoir lieu dans les églises, même si ces églises peuvent rester ouvertes.

A partir de lundi 16 mars, et jusqu’à nouvel ordre, les messes de semaine comme les messes dominicales, les baptêmes et les mariages ne pourront donc être célébrés. Seules les obsèques pourront l’être avec moins de 100 personnes, en veillant à maintenir une juste distance entre les participants (un siège sur deux, un banc sur deux). Les réunions doivent être limitées au strict nécessaire.

Le vicaire général, le Père Thierry Butor, ou moi-même vous tiendrons au courant d’éventuelles modifications de ces mesures. Vous trouverez également sur le site du diocèse les informations nécessaires en fonction de l’évolution de la situation.

Je demande à tous de faire preuve de bon sens et de respecter les consignes données. Il nous faut prendre part aux efforts demandés par les autorités de l’Etat afin de freiner la propagation du coronavirus, protéger les personnes les plus fragiles et permettre aux services de santé de faire face à l’augmentation du nombre de personnes malades.

Je vous invite à faire remonter les bonnes initiatives qui seront prises dans les communautés pour maintenir les liens de la foi, de l’espérance et de la charité.

En ces jours, nous devons prendre particulièrement soin les uns des autres en redoublant d’attention envers nos proches, comme je le demandais déjà dans mon message du vendredi 13 mars.

Je vous assure, en ce temps d’épreuve, de ma prière et de mon affection.

+ Stanislas LALANNE
Évêque de Pontoise
pour le Val-d’Oise

 

Lire la suite »

Informations importantes – vie de la paroisse à l’heure du coronavirus

14 mars 2020

En raison des mesures sanitaires contre la propagation du coronavirus, notre vie paroissiale va être quelque peu bouleversée dans les semaines à venir. Nous avons reçu des instructions de la part de notre évêque, Mgr Lalanne, que je vous invite à lire en PJ.

En pratique, pour notre paroisse à Saint Leu :

  • Les messes du dimanche sont supprimées jusqu’à nouvel ordre.
  • Aux horaires des messes dominicales, le Saint Sacrement sera exposé pour un temps d’adoration et de prière personnelle. Le sacrement de réconciliation pourra être reçu à ce moment.
  • Les messes en semaine sont maintenues; leurs horaires pourront être adaptés afin de permettre au plus grand nombre d’y participer une fois dans la semaine, en fonction des contraintes familiales, professionnelles… Pour cela, vous pouvez répondre à ce petit sondage : horaire des messes de semaine
  • Vous êtes invités, en prenant les précautions qui s’imposent (pas de contact, respect des distances…), à marquer le dimanche par un temps de célébration de la Parole en famille, avec quelques amis ou voisins… Vous trouverez en PJ un déroulé pour vivre ce temps de prière.

Le catéchisme et toutes les activités avec des enfants sont supprimées.

C’est une épreuve pour notre pays, partagée avec bien d’autres pays de part le monde, et dont notre communauté paroissiale prend sa part. Comme toute épreuve, c’est le lieu d’une grâce particulière à recevoir en ce temps de Carême. Il est vital que nous puissions rester unis au moment où les circonstances tendent à nous isoler. Pour cela, nous vous proposerons de rejoindre une communauté de prière. Restons attentifs les uns aux autres, et unis dans la prière pour notre monde !

Je prie pour chacun de vous, particulièrement en célébrant la messe pour vous tous.

Fraternellement,

Père Samuel

Pièces jointes:
Message de Mgr Lalanne
Célébration de la Parole – 3ème dimanche de Carême

 

Feuille d’Assemblée de la Paroisse de Saint Leu

14 mars 2020

feuilleassemblee001

Feuille d’Assemblée de la semaine:   15-03-2020

Feuilles d’Assemblée des semaines récédentes:
01-03-2020
18-01-2020
    26-01-2020   2-02-2020   
09-02-2020  23-02-2020

 

Feuilles d’Assemblée des semaines

1-12-2019  8-12-2019   15-12-2019  22-12-19  05-01-2020  12-01-2020 

Lire la suite »

Rencontre “Conflits dans le travail “

13 mars 2020

La rencontre “Comment vivre les conflits au travail” est annulée.

Autour de Laudato Si

22 février 2020